.

.

.

.

.


               Histoire de ma famille, de la France et du monde

.

.

.

.

.

Guy de Rambaud, Pour l'amour du Dauphin.


J'ai étudié l'histoire et la géographie dans les universités de Limoges et de Tours. J'ai écrit un livre d'histoire : Pour l'amour du Dauphin, Anovi (2007) et de nombreux articles sur Wikipédia et l'encyclopédie Larousse. J'ai aussi fait un BTS en agro-alimentaire.


J'ai été importateur de sellerie classique et western et j'ai élevé et dressé des chevaux, Selle Français et Anglo-Arabes pendant 10 ans. L'un deux, Panache III, est allé aux J.O. d'Helsinski, a fait 600.000 francs de gains en C.S.O., et a dont été facilement approuvé comme étalon privé et vendu à l'une des filles du roi d'Espagne pour un million de francs.


Pendant 12 autres années j'ai travaillé avec des élus et des socio-professionnels. Cela consistait entre autres à faire, des plans, des historiques et des gravures de villes et villages. J'ai aussi fait un peu de journalisme.


J'ai écrit aussi des articles sur l'encyclopédie Larousse, où ils étaient les mieux classés, mais Larousse a décidé de supprimer l'encyclopédie participative, donc j'ai essayé de les rapatrier sur Wikia, grâce à l'INA, qui en avait numérisé un certain nombre.


J'écris mes articles en utilisant le pseudo de Diderot (Diderot tout court étant déjà pris). J'ai beaucoup d'admiration pour ce grand encyclopédiste et philosophe des lumières.


J'ai été nommé, avec le pseudo De Diderot, Administrateur de l'encyclopédie Wikia : De Diderot

.

.

.

.

.

Charge des chasseurs d'Afrique commandés par le général d'Allonville à la bataille de Balaklava, le 25 octobre 1854. A droite dans la vallée la célèbre charge de la Brigade légère. Au premier plan mon trisaïeul Ernest de Rambaud recevant des ordres de son cousin le général d'Allonville.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

RECHERCHES[modifier | modifier le wikicode]

.


Pendant 12 ans j'ai mis en place des tableaux urbains avec des historiques, des plans et des aquarelles dans trois départements, dont parlaient très souvent la presse locale.

Une Famille du Lyonnais. Les Rambaud,... d'Émile Salomon (1910).

Les Mast : un cabinet de curiosités familiales, Dr Daniel Zimmer, les ancêtres alsaciens de ma mère.

La famille Gaillard de Saint Germain, comporte un important chapitre sur nos ancêtres communs les Rambaud. Les Saint Germain font partie de l'ANF.


Semblable à ces voyageurs, dont parle Virgile, qui marchent dans l'obscurité de la nuit, parmi les ombres, Ibant obscuri sola nocte per umbras, nous éclairerons notre marche à travers les siècles, aux pays et aux temps mérovingiens, du flambeau de la Tradition confirmée par les données de l'histoire.


  • Préhistoire


  • Histoire


  • Histoire locale


  • Généalogie


  • Prosopographies


  • Héraldique


  • Art


  • Géographie


  • Économie


  • Politique


  • Défense des espèces animales protégées :
¤ Cigogne blanche,
¤ Cigogne noire,
¤ Quand passent les grues cendrées,
¤ Histoire de l'ours en France et en Espagne,
¤ L'ours de la péninsule Ibérique,
¤ Loup ibérique,
¤ Lynx en France et en Espagne,
¤ Faucon crécerelle...



  • et des articles sur l'agro-alimentaire :
¤ Jamon Serrano,
¤Jamón ibérico,
¤ Paella,
¤ Herbes de Provence,
¤ Huile d'olive...

...

.

.

.

.

.

Françoise Gaudelet d'Armenonville-de Rambaud, puis d'Allonville (source : La Lettre de la Miniature).

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

MES ARTICLES[modifier | modifier le wikicode]

.


Guy de Rambaud-"Diderot".

Notre maison et la parc boisé.

D'autres branches de la famille Rambaud ont existé en Savoie, dans les Charentes et à Lyon, qui ont souvent presque le même blason que Jean II Rambaud (1703-1762).

Michel de Rambaud, peu de temps avant qu'il soit déporté pour aller creuser des fossés anti-chars par les nazis. Le train est bombardé et il rejoint les FTP.

Jean, Gérard et Édouard de Rambaud (trois générations devant le colombier du château de mon grand-père à Jouaignes.

Gérard de Rambaud, sa femme, et ses fils Edouard et Michel.

Marguerite Le Clerc et son fils Jean de Rambaud (Archives Rodolphe Gaillard de Saint-Germain).

Le colonel Ernest de Rambaud.

Le général-comte Armand d'Allonville et son état-major. Derrière lui, à gauche, Ernest de Rambaud, polytechnicien, son aide de camp et cousin par alliance.

Ernest de Rambaud à la bataille de Balaklava.

Frédéric Le Clerc (source : Françoise Tauty, Ingénieur de Recherches, Université François-Rabelais).

Le château des comtes d'Allonville, puis des Rambaud, La Hauteville.

Hotel d'Allonville à Versailles.

Louis XVIII à Lille, en 1815, et au premier plan Auguste de Rambaud, en uniforme de Commissaire des Guerres.

Françoise Gaudelet d'Armenonville.

Françoise Gaudelet d'Armenonville est élevée en partie au château de La Bourdaisière, reconstruit par son grand-père, Joseph Dubernad.

Château de Morville, appartenant à un oncle, le comte des Rivières.

Agathe de Rambaud, née Mottet de La Motte.

Les Mémoires de Georges Pléville Le Pelley, éditées par Les Cahiers culturels de la Manche.

Georges Pléville Le Pelley, corsaire, amiral, ministre.

Francisco de Cabarrús y Lalanne. Premier Ministre.

Crypte, où repose la famille d'Authaire.


























.

.

.

.

.

Activité récente[modifier | modifier le wikicode]

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .