Wiki Guy de Rambaud
Advertisement

.

.

.

.

.


                                 Raoul II Coustant


.

.

.

.

.

Raoul II Coustant est avocat au Parlement de Paris.

La maison Coustant à Compiègne appartient en 1513, à la veuve de Charlot Coustant.

Raoul II Coustant (1610 - 1680), fils de Raoul Coustant, né le 10 juin 1610 à Compiègne, paroisse Saint-Jacques. Raoult est décédé le 24 août 1680, à Compiègne, paroisse Saint-Jacques, à l'âge de 70 ans. Il est enterré à Compiègne, au cimetière Saint-Jacques, en présence de son fils aîné, Raoul III Coustant et de Louis Charpentier, seigneur de Bournonville, lieutenant du baillage.


Raoul II Coustant est un des membres de la Famille Coustant. Son père, Raoul Coustant, est écuyer, un riche négociant et le gouverneur de l'important port fluvial de Compiègne. Sa mère, Anne de Pron[n]ay, est d'une famille de la noblesse de robe qui sont presque tous gouverneurs attournés de Compiègne.

Raoul II Coustant voit le Valois passer de la domination royale à celle des Orléans, le 2 janvier 1630, ce qui va être particulièrement néfaste à sa famille. Raoult II est avocat au parlement.

Ce second Raoul Coustant épouse, le 15 juin 1636, Louise Loisel (1618 - 1678), fille de Niçaise Loisel (1593 - 1652) et soeur de Marie Loisel, mariée à Elie Charmolue. Les Loisel donnent à la France, outre le célèbre jurisconsulte, Antoine Loisel, un médecin des rois Louis XII et François Ier, deux lieutenants généraux en l'élection de Senlis, des conseillers au parlement, deux maires de Beauvais et un conseiller-maître à la cour des comptes sous le Premier Empire.

De ce mariage naissent quatorze enfants, dont l'un, religieux bénédictin, acquiert une certaine célébrité, sous le nom de dom Pierre Coustant, et meurt le 16 octobre 1721 à Paris, à l'abbaye de Saint-Germain-des-Prés.

Au sujet de leur fils, Dom Pierre Coustant, l'Histoire littéraire de la Congrégation de Saint-Maurécrit :

Ses parents étaient d'honnête famille et gens de piété. Ils lui donnent une excellente éducation[1]. Son cœur se trouve tourné vers Dieu dès sa première jeunesse. Ils ont d’ailleurs 14 enfants de 1637 à 1659, que l’on retrouve sur les registres de la paroisse Saint-Jacques.

La succession est si mauvaise que son fils, Raoul III Coustant, qui est pourtant notaire, doit y renoncer.


Article détaillé : Famille Coustant

Plan de Compiègne des bords de l'Oise, à Compiègne, avec le port, dont le premier des Raoul Coustant est gouverneur.

SA FAMILLE[]

.


Les Coustant[]

.

Sceau de Rogier Coustant, neveu de Guillaume d'Ercuis, clerc de 1290 à 1293, est écuyer à partir de 1296[2].

Blason des premiers Coustant.

Guillaume d'Ercuis est un des premiers membres de la Famille Coustant, dont parle d'Hozier[3].

Lieutenant-Colonel Henry Coustant d'Yanville.

Le Nobiliaire universel, de Magny, l’Armorial général de d’Hozier, le Bulletin héraldique de France d’octobre 1890, Les hommes illustres du département de l'Oise, et l’Annuaire de la Noblesse... font descendre la Famille Coustant d’un oncle de Guillaume d'Ercuis, précepteur de Philippe IV de France, dit le Bel.

On a au XIIe un seigneur possessionné du côté d'Ercuis. La seigneurie d’Ercuis relève du comté de Clermont[4]. Il a au moins deux fils, l'un va être à l'origine des Beaumont, l'autre à la fois des Ercuis, des Foucaud et de la Famille Coustant. Philippe le Bel dans des lettres patentes du mois de mai 1294 écrit pourtant : quanquam de nobilium genere non sit procreatus. Donc les Ercuis sont certainement des enfants naturels peut-être des comtes de Beaumont-sur-Oise.

Thibault d'Ercuis, cousin de Guillaume d'Ercuis prend le surnom de Coustant, qui devient le nom patronymique de ses descendants, la Famille Coustant. Thibault Coustant d'Ercuis meurt à Ercuis, en 1296, ayant épousé demoiselle Hodierne.

Son fils, Rogier Coustant, écuyer du roi, en l'année 1293, s'unit à Pétronille du Hamel, fille de Robert du Hamel, écuyer, et d'Agnès de Pressy. Le sceau des Coustant représente deux fleurs de lis, l'une & sénestre en chef, l'autre en pointe, et une étoile à six rais (une molette sans doute) à dextre en chef'. Ces figures héraldiques rappellent probablement les fonctions des membres de la Famille Coustant dans la maison royale, selon d'Hozier[5].

Pendant les XIIIe, XIVe et XVesiècles, on voit un grand nombre de membres de cette Famille Coustant figurer dans les monstres et les rôles de nobles et fieffés convoqués pour les guerres en Beauvaisis, Île-de-France, Picardie, etc.[6].

De 1593 à 1788, les Coustant s'honorent d'une suite non interrompue de services rendus dans la magistrature et l'armée. Par leurs alliances avec les familles les plus anciennes de Compiègne (où ils jouissent de toutes les prérogatives de la noblesse), ils sont apparentés aux maisons les plus distinguées du Beauvaisis. Plusieurs des rejetons de la Famille Coustant sont gouverneurs et échevins de Compiègne, notamment Charles Coustant de Belle-Assise. D'autres sont entrés dans les ordres, notamment chez les Bénédictins, et l'un d'eux, dom Pierre Coustant, célèbre érudit, devient prieur de Nogent-sur-Coucy et meurt doyen de Saint-Germain-des-Prés, à Paris, en 1721. De nos jours, Thérèse Coustant de Jouy, mariée au frère de [Claude-Jean-Joseph Brulley de La Brunière], évêque de Mende, est mère de l'abbé Maxime-Paul de la Brunière, coadjuteur de l’évêque de Colomby, évêque de Trinita, en Mandchourie, mort martyr de la foi, en 1846[7].

Le colonel Henry Coustant d'Yanville écrit sur ses ancêtres : Dom Pierre Coustant et Guillaume d'Ercuis, Comptes-rendus du Congrès de Senlis. 

Puis il écrit : Notice sur Guillaume d'Ercuis, précepteur de Philippe-Le-Bel (1864).

Dans les bulletins Société académique de l'Oise il est l'auteur de plusieurs articles :

- Notice sur DOM Pierre Coustant, bénédictin

- Notice sur DOM Pierre Coustant, bénédictin (suite)

- Guillaume d'Ercuis, précepteur de Philippe le Bel. Son testament, sa famille.'

- Vidimus de l'official de Paris du testament de Guillaume d'Ercuis.

- Ratification de la donation en pure aumône faite dans son testament par Guillaume d'Ercuis.

- Notice sur Dom Pierre Coustant, prêtre, religieux-bénédictin, deuxième supplément


Article détaillé : Guillaume d'Ercuis

Article détaillé : Famille Coustant


Aacou8.PNG


Ses parents[]

.

Le port de la Palée en 1637 (Plan Jollain - BNF).

La cour-le-Roi, le port et les halles à cette époque.


Raoul Coustant, Raoult, est né vers 1565, peut-être à Noyon[8], et décédé en 1623 à Compiègne.

De 1593 à 1788, les Coustant s'honorent d'une suite non interrompue de services rendus dans la magistrature et l'armée. Par leurs alliances avec les familles les plus anciennes de Compiègne (où ils jouissent de toutes les prérogatives de la noblesse), ils sont apparentés aux maisons les plus distinguées du Beauvaisis[9]

Raoul Coustant, premier du nom, est écuyer et marchand. Il est le premier membre de la  Famille Coustant, dont on connait la descendance. Raoult est certainement fils d'un notaire de Noyon, apparenté à des officiers dans le Nord et des Coustant isolés à Compiègne. Il vient se fixer dans cette ville[10].

Raoul Coustant a certainement favorisé localement la victoire d’Henri IV, car il est nommé commandant du port de Compiègne, à la fin du XVIe siècle, du temps du règne de ce roi (1589 - 1610)[11]. Il épouse, le 5 juin 1593. Anne de Pron[n]ay, d'une famille de gouverneurs attournés de Compiègne.

Comme il est commandant du port de Compiègne il achète la Maison Coustant, n° 6. Rue de la Corne de Cerf, Tour des Halles. Le vendeur, Waleran Diée, conseiller du roi, et Louise Bleuet, sa femme, lui vendent, en 1598. C'est une maison consistant en deux corps d'hôtel séant près les halles, pas très loin du port. Cet immeuble, que possède auparavant Adam Morel, mari d'Antoinette Bleuet, tient d'une part à l'hôtel particulier du Dauphin. Il est par devant à la rue qui descend du Moulinet à la rue des Barbeaux, et par derrière à la Cour Le Roi[12].

Raoult Coustant et Anne de Pron[n]ay ont dix enfants, dont Raoul II Coustant.


Article détaillé : Raoul Coustant


Aacou8.PNG


Sa biographie[]

.

La Maison Coustant, n° 6, Rue de la Corne de Cerf, à gauche, détuite en 1919.

Raoul Coustant naît au n° 6, Rue de la Corne de Cerf, qui fait partie du quartier de la Tour des Halles. Il existe, vers cette tour, une Halle-aux-Drapiers, une Halle-aux-Fripiers, une Halle-aux-Lingers, une Halle-aux-Cordonniers, une Halle-aux-Chaussetiers, une Halle-aux-Pelletiers et une Halle-aux-Toiliers. Un titre ancien relate une maison au tour de la Balance ou des Balances tenant d'un côté au Marché-aux-Fromages 'ou Cour-le-Roi, et d'un autre côté à la rue de la Corne« de-Cerf et il doit s'agir du tour des Halles ou du tour des Piliers[13].

Comme son père, Raoul Coustant est marchand et commandant du port de Compiègne, à la fin du XVIe siècle, gros port de commerce fluvial, cette maison est idéalement placé.

Au sujet de leur fils, Dom Pierre Coustant, Dom S. Mopinot écrit :

Ses parents étaient d'honnêtes familles et gens de piété et son cœur se trouva tourné vers Dieu dès sa première jeunesse. Ils ont d’ailleurs 14 enfants de 1637 à 1659, que l’on retrouve sur les registres de la paroisse Saint-Jacques.

La succession est si mauvaise que son fils, Raoul III Coustant, qui est pourtant notaire, doit y renoncer.


Aacou8.PNG


SON MARIAGE, SA DESCENDANCE[]

.


Son mariage (1593)[]

.


Blason des Loisel.

Raoult II se marie avec Louise Loisel (1618 - 1678), le 15 juillet 1636, issue de la Famille Loisel qui porte : d'azur à l'oiseau d'argent becqué et de membres de gueules, perché sur un écot d'or et tenant en son bec un rameau d'or. Elle est la fille de maître Nicaise Loisel (1593 - 1652), procureur qui habite La Tour de Ville et soeur de Marie Loisel, mariée à Elie Charmolue. Il est d’une très ancienne famille du Beauvoisis, dont plusieurs tombes du XIVe siècle existent encore dans l'église Saint-Jacques de Compiègne et dans celle de Noyon, et qui est alliée à celles de le Féron, Alès, Pinon-­Chauvelin, le Tellier, Molé, Charpentier, Baillon ...

Les Loisel donnent à la France, outre le célèbre jurisconsulte, Antoine Loisel, un médecin des rois Louis XII et François Ier, deux lieutenants généraux en l'élection de Senlis, des conseillers au parlement, deux maires de Beauvais et un conseiller-maître à la cour des comptes sous le Premier Empire.

Cette Famille Loisel est maintenue au Conseil le 20 novembre 1668, et en la Cour des comptes des Aides, le 29 avril 1644.


Aacou8.PNG


Sa descendance[]

.

Raoul Coustant et Louise Loisel ont quatorze enfants :


¤ Anne Coustant, °1637 Compiègne, paroisse Saint-Jacques - morte jeune.


¤ Raoul III Coustant (1639 - 1703)

Article détaillé : Raoul III Coustant


¤

Jacques de Billy (1602 - 1679).

Louis Coustant (1644 - avant 1687), apothicaire, se marie le 27 septembre 1657 à Compiègne, Saint-Antoine (AM img 70) avec Marguerite de Billy (1639 - 1687), fille de Raoul, bourgeois de Compiègne marié le 17 février 1635 à Compiègne, Saint-Antoine (AM img 20) Nicolle Martin, fille de Charles, receveur des tailles. Les témoins au mariage sont Nicolas de Billy, doyen de st-Clément de Compiègne, Léon et Cezar de Billy oncles, Pierre et Charles Coustant frères dudit Coustant. Marguerite de Billy (1639 - 1687) est parente de Jacques de Billy (1602 - 1679), astronome, mathématicien et théologien, né à Compiègne trente ans plus tôt. Dans cette famille on a aussi Simon de Billy, fils de Jean, qui est bailli de Senlis en 1317, puis bailli de Bourges et d'Orléans (1322). Louis Coustant décède en présence de Bruno de Billy, doyen de Saint-Clément, église collégiale de Compiègne, et Pierre Coustant, son fils. Marguerite de Billy décède le 18 avril 1687 à Compiègne, Saint-Jacques (AM f°39 20/208), à 48 ans. Elle est inhumée en l'église des jacobins. Ils ont 5 enfants :

Jean Coustant apothicaire, bourgeois, marguillier et garde-chasse, se marie avec Aimée-Jacque­line Blampin - veuve François Poulletier. Ils ont une fille, Marie-Jeanne Coustant qui épouse le 27 janvier 1734 son cousin Gilles-François de Salles de Pronnay, demeurant rue Saint-Antoine, lieutenant-général.
Pierre Coustant °ap. 1657
Louis Coustant °ap. 1657
Elisabeth Coustant °ap. 1657
Marie Barbe Coustant (°ap. 1657 - 12.9.1725) Compiègne x Claude Desprez, apothicaire à Senlis.


¤

Anne de Souvré, 1670.

Louise Coustant (1641 - 1706) ° Compiègne, paroisse Saint-Jacques, est accueillie par Anne de Souvré (1646 -715), marquise de Courtevaux et de Louvois, après son mariage avec François Michel Le Tellier de Louvois] fils de Michel Le Tellier, qui obtient de Mazarin le secrétariat d'Etat à la Guerre et devient le ministre le plus important de Louis XIV. Louise Coustant est la seule avec son frère aîné à sortir misère où leur père les a plongés. Elle se marie avec, selon Tavernier de Jonquières, Joseph-Antoine Brugniart, dont la famille est alors des plus considérables de la ville[14]. En 1688, ils vendent à sa soeur Christine Coustant, le tiers d’une rente indivise entre les trois sœurs. Louise mariée sur le tard ne semble pas avoir eu d’enfants. Elle est enterrée au cimetière Saint-Jacques à Compiègne en présence de son mari, le 17 décembre 1706. Sa bienfaitrice, Anne de Souvré, ne meurt qu’en 1715[15].


¤

Blason des Coustant au XVIIIe siècle.

Claude Coustant (1641 - ap. 1694), ° Compiègne, paroisse Saint-Jacques. Raoul III Coustant fait, en 1697, enregistrer dans l'Armorial général (Mss. de la Bibl. imp., Paris, vol. IV, n° 107) le blason que son frère, Claude Coustant, protégé des Dames du Val de Grâce qui le font nommer en 1694, curé de Canly[16], fait également inscrire dans ce recueil[17].


¤ Françoise Coustant (1642 - après 1688), ° Compiègne, paroisse Saint-Jacques, pauvre fille, non mariée bien que majeure, et vivant à Paris, chez la comtesse de Guiscard (1653 - 1725)[18].


¤ Brigitte Coustant (1646 - 1687) mariée en 1671 à Compiègne (Saint-Jacques) avec Gilles Malet (° 1633 à Senlis), marchand, puis avec Antoine Lesguillier (°1612) et finalement Claude Roque. Elle est décédée le 8 avril 1687 à Compiègne.


¤ Charles Coustant (1648 - après 1657), ° Compiègne, paroisse Saint-Jacques


¤ Jean Coustant (1649 - ap 1717), ° Compiègne, paroisse Saint-Jacques, bourgeois et marguillier, assiste à l'enterrement de Charles-Emmanuel de Bily le 15 octobre 1717 à Compiègne, St Anthoine en présence de Marie François de Sales Seroux d'Aginourt, conseiller du roi lieutenant général au baillage. Il est marié à Marguerite Chambon.


¤ Anne Coustant ° 1651 Compiègne, paroisse Saint-Jacques


¤ Louis-Hyacinthe Coustant, né le 11 décembre 1652 à Compiègne, paroisse Saint-Jacques


¤ Christine Coustant (1655 - après 1688), ° Compiègne, paroisse Saint-Jacques, pauvre fille, non mariée bien que majeure, et vivant à Paris, chez un maître de la chambre des comptes, M. de Fontenay, dans une position qui n'est pas indiquée mais qui frise sans doute de bien près la domesticité[19].


¤

Le collège des Jésuites à Compiègne.

Pierre Coustant (1657 - 1721) est un religieux bénédictin qui fait ses études au collège des Jésuites de Compiègne. Il acquiert une certaine célébrité, sous le nom de dom Pierre Coustant, et meurt le 16 octobre 1721 à Paris, à l'abbaye de Saint-Germain-des-Prés.


¤ François Coustant ° 1658 Compiègne, paroisse Saint-Jacques - morte jeune


¤ François Coustant ° 1659 Compiègne, paroisse Saint-Jacques


Article détaillé : Famille Coustant

Article détaillé : Pierre Coustant

Article détaillé : Charles Coustant de Belle-Assise

Article détaillé : Henry Coustant d'Yanville


Aacou8.PNG


NOTES ET RÉFÉRENCES[]

.

  1. Histoire littéraire de la Congrégation de Saint-Maur, 1770.
  2. Armorial général de la France, Louis Pierre d'Hozier, Firmin-Didot, 1868.
  3. Armorial général de la France, Louis Pierre d'Hozier, Firmin-Didot, 1868.
  4. Caroline Bourlet, Elisabeth Lalou. Guillaume d’Ercuis et son livre de raison. Fédération des sociétés historiques et archéologiques de Paris et de l’Île-de-France, 2014. ffhal-01652395f.
  5. Armorial général de la France, Louis Pierre d'Hozier, Firmin-Didot, 1868.
  6. Sur les Ercuis : Annuaire de la noblesse de France et des maisons souveraines de l'Europe, 1869, p. 135 et suivantes
  7. Le Bulletin héraldique de France; ou, Revue historique de la noblesse ..., Volumes 9 à 10, Louis de La Roque 1890.
  8. Bulletin de la Société historique de Compiègne. Compiègne : 1911.
  9. Le Bulletin héraldique de France; ou, Revue historique de la noblesse ..., Volumes 9 à 10, Louis de La Roque 1890.
  10. Le Bulletin héraldique de France; ou, Revue historique de la noblesse ..., Volumes 9 à 10, Louis de La Roque 1890.
  11. Chroniques et souvenirs du pays d'Oise / Mermet, J.. Progrès de l'Oise (Compiègne) : 1925.
  12. Topographie de l'ancien Compiègne, Bazin, Arthur (1849-19..). Impr. de H. Lefebvre (Compiègne) : 1905.
  13. Bulletin de la Société Historique de Compiègne, Volume 1, Éditeur Edler, 1869.
  14. Bulletin de la Société historique de Compiègne. Compiègne : 1911.
  15. Bulletin de la Société historique de Compiègne. Compiègne : 1911.
  16. Traité des collations et provisions des bénéfices, Jean Jacques Piales. 1755.
  17. Annuaire de la noblesse de France et des maisons souveraines de l'Europe, Volume 26. André F. Borel d'Hauterive, Albert Révérend. Éditeur Champion, 1869.
  18. Bulletin de la Société historique de Compiègne. Compiègne : 1911.
  19. Bulletin de la Société historique de Compiègne. Compiègne : 1911.
Advertisement