Wiki Guy de Rambaud
Advertisement


                Rambaud des bords de l’Étang de Berre


Tartane allant du canal de Berre à la Méditerranée.

Les Rambaud des bords de l’Étang de Berre sont des patrons de barque (capitaines de navire marchand) pendant trois générations. Ils sont les descendants des Ra(y)mbaud d'Aix-en-Provence (1364 - 1564), écuyers et jurisconsultes et ancêtres de Jean II Rambaud (1703 - 1760/1761), capitaine, armateur, négociant avec l'outre-mer, officier d'artillerie, bourgeois de Marseille... :

¤ père de Benoît de Rambaud, ingénieur, lieutenant-colonel, écuyer, chevalier de Saint-Louis...

¤ père aussi de Jean Michel Rambaud (1738-1792) capitaine de la Garde nationale et élu à Saint-Domingue...

¤ beau-père de Georges Pléville Le Pelley gouverneur du port de Marseille, amiral, Ministre de la Marine et des Colonies, Sénateur...


Voir article détaillé : La descendance Rambaud de Poncius d'Arles


Melchior Rambaud (1585 - 1649)[]

.

Le père de Mechion est écuyer et notaire à Pertuis - Festo de la Bel Estelo.

Eglise de Saint-Chamas.

Blason des Lavison.

Melchior Rambaud (1585 - 1649) - ou Melchion - est né après le 24 avril 1583, à Pertuis, dans le Pays d'Aigues (au sud du Vaucluse). Il décède le 20 janvier 1649 à Saint-Chamas (rives de l'étang de Berre).

Melchior Rambaud (1585 - 1649) est le descendant des Ra(y)mbaud d'Aix-en-Provence (1364 - 1564). Son père, André Rambaud est écuyer et notaire à Pertuis. André Rambaud signe le 24 avril 1583 son contrat de mariage avec Antoinette Bedos, dans l'études de Maître Perrier à Miramas[1]. Il signe un autre contrat le 27 février 1584 chez le même notaire[2]. Les Ra(y)mbaud sont d'Aix-en-Provence (1364 - 1564), mais le père de la mariée, Imbert Bedos, est de Saint-Chamas[3]. Melchior Rambaud est marchand, alors qu'il est d'une famille de jurisconsultes d'Aix-en-Provence qui sont écuyers, alliés à des familles de riches marchands nobles. Les prénoms de Benoît de Rambaud, Benoît et André, son descendant, sont ceux du père de Melchion et de son arrière-grand-père. 

Melchior Rambaud, Alexandra de Lavison (ca 1610 - 1654), mariés en 1624 à Saint-Chamas, ont huit enfants, dont Jean Ier Rambaud (1634 - 1679) qui suit.


Jean II Rambaud (1703-1762) est un descendant de la Famille Lavison et de la Famille Surian, du fait de l'épouse de Melchior Rambaud, Alexandra de Lavison (ca 1610 - 1654).


Article détaillé : Les Ra(y)mbaud d'Aix-en-Provence (1364 - 1564).

Suriane, un des anciens domaines des Surian à Saint-Chamas.

Jean Ier Rambaud (1634 - 1679)[]

.

Embarquement sur un quai du port de Saint-Chamas.

Le Pont Flavien à Saint-Chamas, dit aussi Pont Surian.

Blason des Rians.

Jean Ier Rambaud est né en 1634 à Saint-Chamas (rives de l'étang de Berre). Il décède le 20 janvier 1679 à Saint-Chamas (Notre Dame de Confolans).

Patron de barque (capitaine d'un navire marchand), Jean Ier Rambaud (1634 - 1679) se marie le 29 octobre 1655 avec Jeanne Maillet (1635 - 1697), native de Goult (Lubéron), fille de Sieur Bernard Maillet (1613 - 1647), natif de Bonnieux (Lubéron).

Le vingt neuf jour d'Octobre de Sieur Joan Rambaud de feu Melchion et d'Alexandra Laveyson Jadis mariez ... d'une part et Jeanne Maillote de Sieur Bernard et de Janote Miriam de Rians vivoient mariez du lieu de Goült diocèse Cavaillon, présence Antoine Acouyer, Antoine Lautier, Honoré Julien et Guillaume Athenoux.

La mère de son épouse est de l'actuel Vaucluse, comme André Rambaud, son grand-père, écuyer et notaire. Janote Miriam de Rians (1608 - 1653) est de Beaumettes. Elle est la fille de Jacques de Rians (1570 - 1621) et d'Anne Molinas, dont le frère César est marié à la fille d'un écuyer, descendant des Adhémar de Grignan. Nous avons une Émancipation par Guillaume Molinas, de Goult, de messire Jacques, Guillaume et Jeannet, ses enfants et donation à chacun d'eux de pareille somme de 3.600 livres tournois et de divers biens immeubles[4]. Du côté des Rians, le grand-père de sa femme Jacques de Rians (1570 - 1621) est le beau-frère d'une Boursot. Jaumet Boursot de Goult reçoit une rémission de roi pour des terres en 1543[5]. Nous sommes en présence de ménagers (riches paysans provençaux), parfois alliés à des cadets de familles nobles. Les Rians déjà alliés aux Ra(y)mbaud d'Aix-en-Provence (1364-1564) sont peut-être des descendants d'un Rians noble.

Rostan II de Rians], fit, le 6 Juillet 1466, son testament en faveur de Jacques, qui fuit, son fils aîné, dans lequel il nomme ses autres enfans, dont on ignore la destinée.

Jean Ier Rambaud et Jeanne Maillet (1635 - 1697) ont au moins sept enfants, dont Jacques Rambaud (1675 - 1731), père de Jean II Rambaud (1703-1762).

Saint-Chamas.


Jacques Rambaud (1675 - 1731)[]

.


Jacques Rambaud à Saint-Chamas[]

.

Porte de l’ancienne enceinte de Saint-Chamas.

Blason de Firmin Chapus, bourgeois de Saint-Chamas.

Jacques Rambaud (1675 - 1731)' est né à Saint-Chamas, mais décédé à Martigues.

Jacques épouse Catherine Chap(p)us le mardi 28 octobre 1698, à Saint-Chamas. Catherine Chapus (1676 - 1721) est d’une famille de patrons de barques connue à Saint-Chamas, depuis Gauffreid marié, le 28 février 1498, avec Alphante Muratoris, petite-fille d'un notaire marseillais.

Le mardi 28 octobre 1698 ont été épousés en face de l'église par la parole de presant Jacques rambaud marinier majeur a feu Jean Rambaud et de feu Jeanne maillette et Catherine chapus fille a feu Isnard Chapus patron de barque et de Jeanne Gautiere tous deux de cette paroisse après deux publications dans la messe... en présence de plusieurs témoins soussignés. E Moutet, A. Cavaillon, C. Negre, Fache Pr, Romanica.

Jacques Rambaud est présent au mariage à Saint-Chamas de sa sœur Catherine avec un Allemand ou Alamand, fils d'une Cavaillon (d'une famille de ménagers) en février 1700.

Son fils, Jean II Rambaud (1703-1762), est né à Saint-Chamas le 29 avril 1703. Jacques Rambaud et Catherine Chap(p)us s'installent à Martigues entre 1703 et 1706.

Jacques Rambaud à Martigues[]

.

Gravure de Martigues au XVIIIe siècle.

Martigues, la cathédrale.

Jacques Rambaud est capitaine d'une barque, à Martigues. Les barques sont des navires de 1.000 à 1.200 quintaux. En 1633, Henri de Séguiran (1594 - 1669), Premier président de la Cour des Comptes, effectue, sur l'ordre de Richelieu, une inspection minutieuse des côtes françaises d'où il ressort qu'à cette époque-là :

Martigues et Bouc disposaient d'une douzaine de barques - de 1.000 à 1.200 quintaux - et d'une vingtaine de tartanes employées au trafic du blé.

Jacques est taillable à Miramas en 1707, comme son frère André[6].

Le 1er décembre 1725, à Martigues, (paroisse de Ferrières), Jacques Rambaud, cinquante ans, veuf de Catherine Chapus, patron de barque, habitant de Saint-Chamas, épouse en secondes noces Catherine Arnaud (fille de feu Pierre et de Catherine Moyne), veuve de Benoît Lieutaud et mère de Marie Magdeleine Lieutaud.

En 1730, les liens entre les deux familles vont se renforcer par le mariage de Marie Magdeleine Lieutaud avec Jean II Rambaud (1703-1762), fils de Jacques. Parâtre et marâtre deviennent alors beau-père et belle-mère de l’enfant de leur conjoint respectif.

Martigues.

NOTES ET RÉFÉRENCES[]

.

  1. Archives Bouches-du-Rhône, 412 E 85 F° 344.
  2. 412 E 86 F° 51.
  3. Le Saint-Chamas médiéval du Baou: VIIe siècle - XVIIe siècle, Paul Lafran, Amis du Vieux Saint-Chamas, 1993. p.81.
  4. Bastides, terres, hermas, prés, vignes au terroir dudit Goult, lieux dits : La Font-du-Castory, le Bougiéron Aigue-Soutel, Saint-Pan lally, etc., 26 novembre 1649 (fol. 1039).
  5. Gordes: notes d'histoire, Jean-Louis Morand, Mairie de Gordes, 1987.
  6. AD 13, f° 233v et f° 243v.
Advertisement