Wiki Guy de Rambaud
Advertisement

.

.

.

.

.


                                 Famille Rémond

.

.

.

.

.

Généalogie des Rémond dans le d'Hozier[1].

Château des Rémond des Cours (Troyes).

Nicolas Remond Des Cours écrit Les véritables devoirs de l'homme d'épée particulièrement d'un gentilhomme qui veut réussir dans les armées, par l'auteur de la lettre d'Eloise à Abelard.

L'oncle paternel de la femme de Jean Valade, Etienne Rémond (Musée des beaux-arts d'Orléans).

Maître Antoine Nicolas Rémond de Champlieu, son beau-frère (Musée des beaux-arts d'Orléans).

La Famille Rémond, qui porte : De gueules, à trois roses d'argent (d'Hozier) est reconnue :

Noblesse d’Extraction. 1°. Par Arrêt du Conseil d’Etat du Roy, rendu le 31 May 1672 en faveur de Jaques Rémond, Conseiller, Avocat de Sa Majesté au Bailliage & Siège Présidial de Troyes... 4°. Par Ordonnance de M'. Larcher, Intendant de Champagne, qu'obtint le 22 Aoust 1698, Nicolas Rémond, Ecuyer, Seigneur des Cours... 6°. Par Arrêt des Commissaires Généraux du Conseil, accordé le 1e. Avril 1700 à Jacques Rémond, Ecuyer, Seigneur de la Renouilliére...[2].

Les Rémond des Cours sont la septième et dernière branche de la Famille Rémond, dont une généalogie place l'origine connue à Ampilly, près de Châtillon-sur-Seine, en 1345[3]. Ils sont seigneurs de Croncels (c. de Troyes), Sancey (auj. Saint-Julien), des Cours (c. de Saint-Julien), de La Renouillère (idem), Breviandes pour moitié, du Petit-Mesnil, Chaumesnil, Bercenay, Courteron, Fouchères, Gyé-sur-Seine, Neuville-sur-Seine, Virey-sous-Bar, Jully-sur-Sarce...


¤ Jaques Rémond est Écuyer, Seigneur de la Renouillère, des Cours, & de Bercenay, Conseiller-Avocat du Roy au Bailliage & Siège Présidial de Troyes, second fils de Georges Rémond (ca 1580 - 1652), Seigneur de Mallassise, bailli de Chaource, & de Jaquette Guichard[4]. Il achète à côté de Troyes les Courts Arpents, une maison très modeste sise au milieu d’un grandenclos, le 25 septembre 1642. Il fait construire le château des Cours, dans un parc de 40 hectares bordé par la Seine, sur les plans de Louis Maillet. Jaques Rémond épouse par Contrat du 7 Février 1638, Demoiselle Anne Baillot, morte en 1654, fille de Nicolas Baillot des Minots, Secrétaire de Charles de Gonzague, duc de Nevers, du Rethel et de Mantoue (1580-1637)[5], Bailly & Capitaine d’Ervy & de Demoiselle Radégonde Jacquinot. Il est - on l'a vu - maintenu dans les qualités de Noble & d'écuyer, & dans les Privilèges, Honneurs & Exemptions dont jouissent les Gentilshommes du Royaume, par Arrêt du Conseil du 31 May 1672. Il meurt le 7 Décembre 1673, ayant eu sept enfants de son mariage[6] :

¤¤ trois religieuses

¤¤ Georges Rémond, Écuyer, Seigneur de Bréviande, est Lieutenant dans le Régiment du Roi, lors du partage qu’il fait avec Nicolas & Jaques II Rémond, ses frères, des biens de leurs père & mère le 24 Mars 1674, & a été mis, ainsi que Nicolas, Jaques, Radegonde, Anne & Marguerite Rémond, ses frères & sœurs, sous la Tutelle de leur père, par Sentence rendue au Bailliage de Troyes le 10 Novembre 1660. Il est ensuite Capitaine dans le même Régiment du Roy Infanterie, Major de celui de Beaujolois, Lieutenant Colonel du Régiment d’Infanterie de Labour, & enfin Colonel de ce Régiment[7].

¤¤ Jaques II Rémond, Écuyer, Seigneur de la Renouillère & de Périers, servit dans la première Compagnie des Mousquetaires du Roi, depuis le 5 Décembre 1673 jusqu’au 29 Octobre 1677, pendant les Campagnes de Franche comté & de Valenciennes & en qualité d'Aide de Camp du Maréchal de Luxembourg au Siège d‘Ypres & à la Bataille de Saint-Denis. Il est maintenu dans la qualité de Noble & d"écuyer, par Arrêt des Commissaires Généraux du Conseil du 1. Avril 1700, dans lequel est citée...[8]. Il est aussi commissaire au Châtelet de Paris, fermier général de 1696 à 1718[9].

¤¤ Son fils aîné, natif de Troyes, Nicolas Rémond des Cours (1639 - 1716) est écuyer et seigneur des Cours, de la Renouillère et de Croncels. Il procède à des agrandissements. Il sert dans les Armées du Roy en qualité de Volontaire & est toujours élu & choisi pour l’un des Officiers dans les Arrière bans généraux de Champagne. Il est maintenu dans la possession de sa Noblesse & de sa qualité d'Écuyer, par Ordonnance de M. Larcher, Intendant de Champagne du 22 août 1698[10]. Il vit sur ses terres des Cours où il possède une riche bibliothèque. Il reçoit au château des Cours Charles Perrault, Jean de la Fontaine, Boileau, Fontenelle, Bouhours, Tournemire, Baluze, Sacy... et d'autres écrivains et savants. Jean de La Fontaine y compose, dit-on, devant le grand chêne du parc, sa fable le chêne et le roseau. Il meurt au château des Cours en 1716 à l'âge de 77 ans. Nicolas Remond des Cours (1639 - 1716) est l'auteur de 14 livres, dont :

Les véritables devoirs de l'homme d'épée particulièrement d'un gentilhomme qui veut réussir dans les armées, par l'auteur de la lettre d’Éloïse à Abelard[11].
Nicolas Rémond des Cours publie les lettres du comte de Bussy à la Haye, en 1693, sous le titre Histoire d'Héloïse et d'Abélard[12].

Il écrit aussi :

La véritable politique des personnes de qualité; avec une préface de feu monsieur le professeur Gottlieb Stolle[13].
et le célèbre traité de savoir vivre qui paraît pour la première fois à Paris en 1692 et qui est souvent imprimé dans toute l'Europe[14].


NOTES ET RÉFÉRENCES[]

.

  1. Armorial général, ou Registres de la noblesse de France. D'Hozier. Registre premier [-sixiéme], Volume 5. Prault, Pierre. Imprimerie de Prault imprimeur des Fermes & Droits du roy, Quay de Gêvres, au Paradis, 1764
  2. Armorial général, ou Registres de la noblesse de France. D'Hozier. Registre premier-sixième, Volume 5. Prault, Pierre. Imprimerie de Prault imprimeur des Fermes & Droits du roy, Quay de Gêvres, au Paradis, 1764
  3. L’Histoire des lieux
  4. Armorial général, ou Registres de la noblesse de France. D'Hozier. Registre premier [-sixiéme], Volume 5. Prault, Pierre. Imprimerie de Prault imprimeur des Fermes & Droits du roy, Quay de Gêvres, au Paradis, 1764
  5. Nicolas Baillot des Minots
  6. Armorial général, ou Registres de la noblesse de France. D'Hozier. Registre premier [-sixiéme], Volume 5. Prault, Pierre. Imprimerie de Prault imprimeur des Fermes & Droits du roy, Quay de Gêvres, au Paradis, 1764
  7. Armorial général, ou Registres de la noblesse de France. D'Hozier. Registre premier-sixième, Volume 5. Prault, Pierre. Imprimerie de Prault imprimeur des Fermes & Droits du roy, Quay de Gêvres, au Paradis, 1764
  8. Armorial général, ou Registres de la noblesse de France. D'Hozier. Registre premier-sixième, Volume 5. Prault, Pierre. Imprimerie de Prault imprimeur des Fermes & Droits du roy, Quay de Gêvres, au Paradis, 1764
  9. Une administration royale d'Ancien Régime : le bureau des finances de Tours: 2 volumes, Perspectives Historiques, François Caillou (dir.), Presses universitaires François-Rabelais, 2017.
  10. Armorial général, ou Registres de la noblesse de France. D'Hozier. Registre premier [-sixiéme], Volume 5. Prault, Pierre. Imprimerie de Prault imprimeur des Fermes & Droits du roy, Quay de Gêvres, au Paradis, 1764
  11. Les véritables devoirs de l'homme d'épée particulièrement d'un gentilhomme qui veut réussir dans les armées, par l'auteur de la lettre d’Éloïse à Abelard, Amsterdam : chez Adrian Braakman, 1697.
  12. Robertson D.W. Jr. - Abelard and Heloise, The Dial Press, New-York, 1972, page 156.
  13. La véritable politique des personnes de qualité; avec une préface de feu monsieur le professeur Gottlieb Stolle. Nouvelle édition. A Jene, aux dépens de la Veuve de feu Jean Rudolphe Croeker, 1750.
  14. Voir Bibl. des traités de Savoir-Vivre. Montandon p. 70.
Advertisement