Wiki Guy de Rambaud
Advertisement

brouillon

.

.

.

.

.


                            Doon Aileen Plunket

.

.

.

.

.

Doon Aileen Plunket.

Doon Plunket (plus tard comtesse Granville), Gstaad, Suisse, 1953.

Le mariage du cousin germain de la reine Elizabeth II est signalé dans la presse en 1958.

Doon Aileen Plunket est née le 8 octobre 1931 et est décédée en 2003.


Doon Plunket est la fille d'un héros de la Royal Air Force Volunteer Reserve, Brinsley Plunket, arrière-petite-fille donc de l'archevêque Plunket de Dublin, décédé en 1897, et sa mère, Aileen Guinness, est membre de la famille Guinness.

Doon Plunket se marie avec le comte James Leveson-Gower (1918 - 1996), descendant des ducs de Sutherland et des comtes de Strafford, le 9 octobre 1958. À partir du 9 octobre 1958, son nom d'épouse devient Leveson-Gower. Après son mariage, Doon Aileen Plunket est titrée comtesse Granville le 9 octobre 1958.

Il est le fils du comte William Leveson-Gower, vice-amiral et gouverneur de l’Irlande du Nord. Sa mère, Lady Rose Bowes-Lyon, est la troisième fille des neuf enfants du 14e comte de Strathmore et Kinghorn. La reine mère, The Queen Mother, Rose Constance Bowes-Lyon (1890 - 1967) est le plus jeune enfant de Lord Strathmore, et donc la tante de Lord Granville. Sa tante, femme du roi Georges V, est Reine consort du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord (de 1936 à 1952). James Leveson-Gower (1918 - 1996) est donc le cousin germain de la reine Elizabeth II. James est aussi le filleul de la reine.

James Leveson-Gower (1918 - 1996) fait ses études à Eton College, Windsor, (Berkshire). Il combat pendant la Seconde Guerre mondiale, et est blessé deux fois ce qui mentionné dans les médias. Il est fait major au service des Coldstream Guards (Garde Royale). Il combat en Afrique du Nord, puis en Italie, et est décoré de la Croix militaire (MC) en 1945.

James Leveson-Gower devient le cinquième comte de Granville à la mort de son père de Stone Park, co. Stafford, le 25 juin 1953. Il occupe le poste de lieutenant adjoint (DL) d'Inverness-Shire en 1974, puis le poste de vice-lieutenant des îles de l'Ouest entre 1976 et 1983. Il est lord-lieutenant des îles de l'Ouest entre 1983 et 1993. Ils ont trois enfants et neuf petits-enfants.

se marie avec le comte James Leveson-Gower (1918-1996), le 9 octobre 1958. Il est le fils du comte William Leveson-Gower, vice-amiral et gouverneur de l’Irlande du Nord et de la sœur aînée de la femme du roi Georges V, Rose Constance Bowes-Lyon. Ce cousin germain de la reine Elizabeth II est le cinquième comte de Granville à la mort de son père, homme politique et proprietaire terrien. Doon Aileen Plunket est la descendante des Mottet de la Fontaine.

SA FAMILLE[]

.


Ses ancêtres Guinness[]

.

Dundrum, ou le Magennis Castle, a peut être cet aspect vers 1300.

Blason des Guinness[1]. Il ressemble beaucoup à celui des Magennis et des McCartan avec le lion et au chef une main dextre coupée au poignet.

Bataille de la Boyne entre jacobites et williamites (1690).

Arthur Guinness.

FDC Ernest Guinness.

FDC avec le nouveau timbre Ernest Guinness et sa brasserie.

Magennis, également orthographié Maguiness, Maginnis, Magenis, McGinnis ou McGuinness, est un nom de famille irlandais, signifiant le fils d'Angus. Branche proéminente de l'Uíbh Eachach Cobha, les Magennis deviennent les chefs du terroir d'Iveagh. À la fin du XVIIe siècle, leur territoire est partagé entre eux, les chefs McCartan et les colons britanniques. Burke nous dit que les Guinness descendent de cette famille[2].

Selon un article de la BBC et des tests ADN effectués au Trinity College de Dublin sur le chromosome Y masculin de la puissante famille Guinness à leur propre demande, c'est plutôt l'ADN du clan McCartan[3]. Mais les chefs McCartan, de Kinelarty, descendent de la même lignée généalogique que le clan Magennis, par Eachmilidh Mac Artáin, le fils de Faghártagh.

Les descendants de Mac Artáin sont vaincus à la bataille de Kinsale (1602), par George Carew, Lord-Président de Munster. Ils sont forcés de se réfugier en dehors des limites du comté de Down. Ils deviennent des oies sauvages, servant dans les brigades irlandaises des armées espagnole et française. Ses descendants comprennent : Charles de Gaulle, Diana Spencer, William Mountbatten, Arthur Guinness ...

Richard Hayes, dans Biographical Dictionary of Irishmen in France, Dublin, Gill, 1949, p. 163, nous dit :

Il n’y avait rien de surprenant à ce que de Gaulle connût aussi bien l’histoire de l’Irlande. Par sa grand-mère maternelle, Joséphine Anne Marie Maillot, Charles de Gaulle descendait de ce clan MacCartan, originaire du district de Kinclarty dans le comté de Down, dont un cadet — Anthony MacCartan — par fidélité à la cause jacobite, avait débarqué de son Irlande natale pour prendre du service dans la Brigade irlandaise du roi de France et faire souche dans le Nord à l’orée du XVIIIe siècle[4].

Selon la BBC l'arrière-grand-mère de de Gaulle est Marie Angélique McCartan. On sait donc pertinemment que le Général de Gaulle descend du clan des Mac Cartans, Seigneur de Kinelarty dans le sud du comté de Down aujourd'hui situé en Irlande du Nord. Rebelles à la loi anglaise, ces Mac Cartans sont de toutes les révoltes. Après la bataille de la Boyne et la reddition de Limerick qui sonnent le glas des espérances jacobites, les soldats irlandais fidèles à la dynastie Stuart sont autorisés à s'embarquer pour la France et à prendre du service dans la Brigade Irlandaise qui combat sous les étendards du Roi de France. Au nombre de ces Oies Sauvages — comme on les appellet — il y a un John Mac Cartan de Kinelarty, Colonel de cavalerie dans l'armée jacobite, ainsi que son fils Anthony, né à Ballydromroe dans le comté de Down en 1694, placé à dix-sept ans comme cadet au régiment de Galmoy...[5].

La célèbre famille Guinness, protestante anglo-irlandaise, aristocratique connue dans le domaine de la brasserie, des banques, de la politique et de l'Eglise. Arthur Guinness, le fondateur de la dynastie au XVIIIe siècle, se dit descendant de l'ancienne et éminente maison de Magennis[6][7].

Burke's Peerage nous dit que :

La famille de Guinness revendique la descendance de l'ancienne et éminente maison de Magennis, à laquelle appartenait autrefois la Vicomté d'Iveagh. Plusieurs membres de la famille Magennis sont enterrés dans le cimetière de St. Catherine's, à Dublin. et dans le registre paroissial, la transition du nom de Magennis à McGuinness, ou Guinness, est clairement traçable[8].

Quatre membres de la famille occupent successivement la circonscription parlementaire britannique de Southend, connue sous le nom de Guinness-on-Sea. Les Guinness de la branche bancaire descendent tous du frère d'Arthur Samuel (1727 – 1795) qui s'installe à Dublin en 1750. Son fils Richard (1755 – 1830), avocat à Dublin; et le fils de Richard, Robert Rundell Guinness, qui fonde Guinness Mahon en 1836. Ernest descend de cette branche par sa mère.

Alors que la plupart des milliers de Guinness actuellement en vie descendent d'un seul Richard Guinness décédé en 1766, tous ne descendent pas de son fils aîné, Arthur, le célèbre brasseur. Beaucoup descendent des frères d'Arthur, qui créent des dynasties toutes aussi réussies dans les domaines bancaire et religieux, bien qu'elles n'égalent pas la fabuleuse richesse des brasseurs.

Arthur Guinness est un bon brasseur et homme d'affaires, qualités qui vont également assurer le succès de la brasserie au cours des générations suivantes. Fait intéressant, au cours des trois premières générations, le fils aîné n'hérite jamais de la brasserie;. C'est le plus compétent qui est chargé de la fortune croissante de la famille. Bien avant que la gestion de fortune ne devienne une industrie, les Guinness sont très doués dans ce domaine : le testament de 16 pages d'Arthur Guinness, rédigé en 1802, est une leçon sur la façon de conserver la richesse familiale.

Ses ancêtres Plunket[]

.

Blason des Plunkets.

Le grand-oncle de Doon Plunket, le fringant garde Patrick Plunket, septième baron, pendant plus de 25 ans réconforte la jeune reine lorsque le prince Philip fait la fête.

Les barons Plunket, de Newtown dans le comté de Cork, ont un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il est créé en 1827 pour l'éminent avocat irlandais et politicien whig William Plunket. Il est lord chancelier d'Irlande de 1830 à 1834 et de nouveau de 1835 à 1841.

Son fils aîné, le deuxième baron, est évêque de Tuam, Killala et Achonry entre 1839 et 1866. Il est remplacé par son frère cadet, le troisième baron, avocat.

Son fils aîné, le quatrième baron, est archevêque de Dublin entre 1884 et 1897.

Il est remplacé par son fils aîné, le cinquième baron, qui est diplomate et occupe le poste de gouverneur de la Nouvelle-Zélande entre 1904 et 1910. William Lee Plunket, est marié à Lady Victoria Alexandrina Hamilton-Temple-Blackwood (1873 - 1968).

Son petit-fils, Patrick, le septième baron, est écuyer du roi George VI et de la reine Elizabeth II. Le grand-oncle de Doon Plunket, le fringant garde Patrick Plunket, septième baron, pendant plus de 25 ans réconforte la jeune reine lorsque le prince Philip fait la fête.

Il est remplacé par son frère cadet, Robin, décédé en 2013 et qui est suivi à son tour par son neveu, Tyrone, qui est une page d'honneur de la reine Elizabeth II.

Deux autres membres de la famille se sont également distingués :

Le député, David Plunket, deuxième fils du troisième baron, homme politique conservateur et créé baron Rathmore en 1895.

Le révérend l'hon. Benjamin Plunket, deuxième fils du quatrième baron, évêque de Meath de 1919 à 1925.

Ses parents[]

.

Aileen Sibell Mary Guinness et Brinsley Sheridan Bushe Plunket.

Aileen Guinness et Brinsley Sheridan Bushe Plunket.

Caroline Maureen Hamilton-Temple-Blackwood, épouse d'Israel Citkowitz depuis 1959, et sa cousine germaine Miss Doon Plunket.

Après quelques années à régler les problèmes juridiques, la femme du major Hamilton vend Luttrellstown en 1927 à l'hon. Arthur Ernest Guinness, frère cadet de Rupert, le second Comte d'Iveagh. En novembre de la même année, Ernest donne la propriété à sa fille Aileen Sibell Mary Guinness (1904 - 1999), à l'occasion de son mariage avec l'hon. Brinsley Sheridan Bushe Plunket, dit Brinny, frère cadet du sixième Lord Plunket[9]. En tant que fils puiné, Brinny n'a pas de château. Clonsilla, dans le comté de Dublin, est un domaine bordant le siège des terres ancestrales de la famille Iveagh de Farmleigh[10].

Situé à la périphérie de la capitale, le château se trouve au centre d'un magnifique parc. Au cours des premières années de leur mariage, ils se sont beaucoup amusés à Luttrellstown. Dans les premières années de leur mariage, Aileen et Brinny Plunket organisent de nombreuses fêtes à la maison à Luttrellstown, des occasions méticuleusement relatées dans les albums de photographies d'Aileen.

Bien que les jardins et le parc soient entretenus pendant ces années, il n'y a pas changements majeurs au terrain. L'honorable Brinsley Plunket demande à l'architecte paysagiste anglais, Percy Cane (1881 - 1976), de concevoir un jardin à la française et un porche à arcades donnant sur le jardin devant le château.

Après avoir eu trois filles, Neelia (qui est Aileen épelé à l'envers), Doon et Marcia (décédée à l'âge de trois ans), Aileen commence à rechercher des amants.

A partir de 1933, Aileen a une liaison avec l'acteur Douglas Fairbanks Senior (1883 - 1939), l'union des Plunket commence par la suite à se défaire.

Douglas Fairbanks Sr séjourne à Luttrellstown en novembre 1933. Un article dans le Dublin Evening Mail signale la visite de l'acteur à une représentation au Abbey Theatre. Il va en souriant au lieu de la foule jusqu'à sa voiture, accompagné de son hôte et de son hôtesse, les Plunkets.

Après le Douglas Fairbanks Senior, âgé de 50 ans, c'est au tour du baron Hubert von Pantz. Mais Gabrielle Chanel tombe amoureuse de Pantz, qui est encore un aristocrate autrichien fringant à la station de ski de Saint-Moritz. Il achète le Schloss Mittersill qu'il transforme en un prestigieux hôtel de luxe. C'est à Mittersill que Gabrielle Chanel remarque les vestes impeccables portées par les exploitants d'ascenseurs de l'hôtel… Un vêtement dont elle se souviendra au début des années 1950.

Le couple Russell finalement divorce en 1940. Son ex-mari est tué pendant la guerre au Soudan, où il est pilote de la RAF juste après leur divorce en 1940[11] ou en se crachant avec son Spitfire à Aden en novembre 1941[12].

LA FAMILLE DE SON MARI[]

.


Les ancêtres de son mari[]

.

Comté de Granville (créé en 1833).

Granville Leveson-Gower, 1er comte Granville (1773 - 1846) et son épouse, Lady Harriet Cavendish (1785 − 1862), et leurs enfants, vers 1815.

Harriet Leveson-Gower, la comtesse Granville est le deuxième enfant de Georgiana, duchesse de Devonshire, et d'un Cavendish. Elle lutte pour créer un héritage dont nous bénéficions encore aujourd'hui.

Charles Edward Perugini (1839 - 1918) : Les remparts, le château de Walmer ; Portraits de la comtesse Granville et des dames Victoria et Mary Leveson-Gower.

Leveson-Gower, également Sutherland-Leveson-Gower est le nom d'une puissante et noble famille britannique. Au fil du temps, plusieurs membres de la famille Leveson-Gower sont devenus chevaliers, baronnets et pairs. Les titres héréditaires détenus par la famille comprennent le duché de Sutherland, ainsi que l'ancien comté de Sutherland (créé vers 1230) et le comté de Granville (créé en 1833).

Earl Granville est un titre créé deux fois, une fois dans la pairie de Grande-Bretagne et une fois dans la pairie du Royaume-Uni. Il est désormais détenu par des membres de la famille Leveson-Gower.

La deuxième création est venue dans la pairie du Royaume-Uni en 1833, lorsque le célèbre diplomate Granville Leveson-Gower, 1er vicomte Granville, est nommé comte Granville et baron Leveson, de Stone Park dans le comté de Stafford. Il est déjà été créé vicomte Granville, de Stone Park dans le comté de Stafford, en 1815.


Granville Leveson-Gower est baron Leveson, 1er vicomte Granville (1773 – 1846). Il est le deuxième fils de Granville Leveson-Gower, 1er marquis de Stafford, par sa troisième épouse, Susanna Stewart, fille d'Alexander Stewart, 6e comte de Galloway. Il est le plus jeune demi-frère de George Granville Leveson-Gower, 1er duc de Sutherland, et l'oncle de Francis Egerton, 1er comte d'Ellesmere. Il est également un arrière-petit-neveu de Grace Carteret, 1re comtesse Granville. Ainsi, la création en 1833 du comté de Granville est une renaissance du titre créé en 1715.


Granville George Leveson-Gower, 2e comte Granville KG (1815 – 1891). Lord Granville est remplacé par son fils comme deuxième comte. Il est un éminent politicien libéral qui sert trois fois comme ministre des Affaires étrangères.


Granville George Leveson-Gower, 3e comte Granville (1872 - 1939), est notamment ambassadeur en Belgique de 1928 à 1933.


William Spencer Leveson-Gower, 4e comte Granville KG (1880 – 1953) est le frère cadet du précédent comte et le quatrième comte. Il est vice-amiral de la Royal Navy et également gouverneur de l'Irlande du Nord de 1945 à 1952. Lord Granville est la mari de Lady Rose Constance Bowes-Lyon, deuxième fille survivante de Claude Bowes-Lyon, 14e comte de Strathmore et Kinghorne, et sœur aînée de Lady Elizabeth Bowes-Lyon, épouse du roi George VI.


Granville James Leveson-Gower, 5e comte Granville (1918 – 1996), mari de Doon.


Fergus Leveson-Gower, 6e comte Granville (né en 1959), Page d'honneur de SM la Reine 1973-74 est son filleul. Il est néanmoins marié depuis 1997 avec Anne Toping, une infirmière, fille de Bernard Topping et de Marie Williamson. Ils ont plusieurs enfants.


À partir de 2017, les titres sont détenus par le sixième comte, qui succède à son père en 1996.

Les parents de son mari[]

.

Country Life : Lady Rose Bowes-Lyon, épouse Levenson-Gower, Lady Granville (sœur de la reine mère) et ses enfants, Lady Mary Leveson-Gower et James Granville Leveson-Gower.

William Spencer Leveson-Gower, 4e comte Granville, KG, GCVO, CB, DSO (11 juillet 1880 - 25 juin 1953), l'honorable William Leveson-Gower jusqu'en 1939, est un vice-amiral et gouverneur de la marine britannique de la famille Leveson-Gower.

Descendant des ducs de Sutherland et des comtes de Strafford, après l'école de Wixenford , William Leveson-Gower rejoint la Royal Navy en 1894. Il est cadet de la British Navy. Il sert en Chine et au Cap de Bonne Espérance. Il commande des destroyers avant et pendant la Première Guerre mondiale. Il est aide de camp du roi, en 1929. En 1935, il est nommé vice-amiral. En 1937, il est lieutenant-gouverneur de l'île de Man et gouverneur d'Irlande du Nord.

Il se marie en 1916 à Rose Bowes-Lyon, sœur aînée de la femme du roi George VI du Royaume-Uni, Elizabeth Bowes-Lyon[13].

Ils ont un fils : James Leveson-Gower, marié à Doon Aileen Plunket.

Granville Leveson-Gower est baron Leveson, 1er vicomte Granville (1773 – 1846).

BIOGRAPHIE[]

.

EARL LORD GRANVILLE JAMES LEVESON-GOWER WILLIAM ANNAND NEWTON ARTICLE 1934.

En 1944, la famille Campbell-Orde vend North Uist à Douglas Douglas-Hamilton, 14e duc de Hamilton, qui le vend à son tour à Granville James Leveson-Gower, 5e comte Granville en 1960. La famille Granville administre l'île via un fonds fiduciaire appelé North Uist Trust.

MARIAGE ET DESCENDANCE[]

.


Son mariage[]

.

Doon Aileen Plunket, une des filles d'Aileen Guinness, devient l'épouse de James Leveson-Gower, cousin germain de la Reine Elizabeth II.

Earl Granville et son épouse, anciennement Mlle Doon Plunket, fille de feu l'hon. Brinsley Plunket et de Mme V. Stux-Rybar, du château de Luttrell Istown. Co. Dublin, se marient à Marlborough House Chape.

Les insulaires des Hébrides extérieures se préparent pour le mariage de l'année dans les Highlands, lorsque le filleul de la reine Elizabeth II, Earl Granville (37 ans), épouse une infirmière formée par le NHS le mois prochain.

Anne Topping, née à Liverpool (28 ans), deviend comtesse Granville, aidant à gérer le domaine de 62.000 acres de son mari à North Uist.

Le couple s'est rencontré il y a huit ans à Londres alors qu'elle était étudiante infirmière. "Quand j'ai rencontré Fergus, je ne savais pas qu'il avait un titre", a-t-elle déclaré.


Sa descendance[]

.


James Leveson-Gower (1918 - 1996), 5e Earl (comte) Granville et Doon sont les parents de :

Leur fils photographié en 1997 sur l'île écossaise Uist avec sa fiancée Anne Tapping[14].

Fergus Granville Leveson-Gower est né le 10 septembre 1959. Il fait ses études à Eton College, Windsor, Berkshire. Il est page d'honneur de SM la reine Elizabeth II en 1973, dont il est un filleul. Il a une entreprise de poisson fumé à la tourbe chez lui sur North Uist. North Uist - un domaine de 75 000 acres - appartient à Fergus Leveson-Gower, le 6e comte de Granville, cousin de la reine. Il s'oppose à la vente de son île et y voit une offre publique d'achat hostile. Le domaine affirme que les entreprises de Granville génèrent un chiffre d'affaires de plus de 2,5 millions de livres sterling localement et emploient près de 100 insulaires à temps plein, à temps partiel et saisonniers. Ena MacDonald reçoit une salve d'applaudissements lorsqu'elle déclarée :
Je pense qu'il est moralement injuste de créer un rachat hostile. Pour le moment, je pense que nous avons la chance d'avoir des propriétaires comme les Granville[15]].

Marié avec Anne Topping, née à Liverpool (° 10 septembre 1959).

Titres dans Lords

Baron Leveson of Stone 31 octobre 1996 - 11 novembre 1999

Earl Granville 31 octobre 1996 - 11 novembre 1999

Vicomte Granville de Stone Park 31 octobre 1996 - 11 novembre 1999

Autres titres :

Baron Leveson of Stone 31 octobre 1996 -

6e Earl (comte) Granville 31 octobre 1996 -

Vicomte Granville de Stone Park


dont

Lady Rose Alice Leveson-Gower née le 16 avril 1998
George James Leveson-Gower, Lord Leveson, né le 22 juil 1999
Lady Violet May Leveson-Gower née le 5 août 2002


.

.

.

Marcia Leveson-Gower est née le 10 février 1961 et décédée le 3 août 2005. Elle épouse Jonathan Charles Bulmer, fils d'Edward Charles Bulmer et de Margaret Leigh Roberts, en 1986. Jonathan Charles Bulmer est député conservateur de Kidderminster de 1974 à 1983, puis député de Wyre Forest de 1983 jusqu'aux élections générales de 1987, date à laquelle il démissionne. Ce collectionneur d’art et sa famille récupèrent 84 millions de livres sterling en cédant leur participation dans l’entreprise familiale de fabrication de cidre de Hereford. Bulmers est fondée en 1887 par Percy Bulmer, le fils de 20 ans d'un pasteur de Hereford. Marcia Leveson-Gower et Jonathan Charles Bulmer ont 4 enfants :
Hesper Bulmer
James Bulmer
Hector Bulmer
Lara Bulmer

.

.

.

Niall Leveson-Gower et son maître d'hôtel en train de pêcher pour leurs restaurants.

Lhonorable Niall James Leveson-Gower est né le 24 août 1963. Niall vit à North Uist depuis l'âge de dix mois. Il dirige depuis 2013 un hôtel quatre étoiles sur North Uist, l'ex hôtel Tigh Dearg, rebaptisé Hamersay House avec sa femme Amanda. Ils sont aussi les propriétaires du Langass Lodge, situé à proximité et très prospère. Niall James Leveson-Gower pêchent une grande partie des fruits de mer de ses restaurants et son frère fournit les poissons fumés à la tourbe. Il se marie en 1996 avec Amanda Jayne Blaxell (° janvier 1967 Colchester), fille jumelle de Derrick J. Blaxell, d'Antingham, Norfolk. Ils ont deux enfants :
Charlie Leveson-Gower (° 14 février 2000)


Honor. Leveson-Gower (° 14 février 2000)

North Uist.

NOTES ET RÉFÉRENCES[]

.

  1. Armorial Families: A Directory of Gentlemen of Coat-armour, Arthur Charles Fox-Davies, Édition 6, T.C. & E.C. Jack, 1910.
  2. Burke's Genealogical and Heraldic History of Peerage, Baronetage and Knightage, Volume 40. John Burke, Bernard Burke. Burke's Peerage Limited1878.
  3. Guinness origins begin to settle (BBC)
  4. François Flohic, Souvenirs d’Outre-Gaulle, Paris, Plon, 1979, p. 208 (citant Richard Hayes, Biographical Dictionary of Irishmen in France, Dublin, Gill, 1949, p. 163)
  5. De Gaulle et l'Irlande : un retour aux sources Pierre Joannon. Etudes irlandaises. Année 1990 15-2 pp. 113-125.
  6. Burke's Genealogical and Heraldic History of Peerage, Baronetage and Knightage, Volume 40. John Burke, Bernard Burke. Burke's Peerage Limited1878.
  7. Guinness origins begin to settle (BBC)
  8. Burke's Genealogical and Heraldic History of Peerage, Baronetage and Knightage, Volume 40. John Burke, Bernard Burke. Burke's Peerage Limited., 1878.
  9. Without Rival in our Metropolitan County - The History of Luttrellstown Demesne, Co. Dublin, Terence Reeves-Smyth
  10. Guinness, Ailleen - Dictionary of Irish Biography - Cambridge
  11. Derek Wilson, Plunket, Aileen Sibell Mary (1904–1999), Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004.
  12. I Read the News Today, Oh Boy: The short and gilded life of Tara Browne, the man who inspired The Beatles’ greatest song, Paul Howard, Pan Macmillan, 2016. ISBN 1509800050, 9781509800056.
  13. Charles Mosley, editor. Burke's Peerage, Baronetage & Knightage, 107th edition, 3 volumes (Wilmington, Delaware, U.S.A.: Burke's Peerage (Genealogical Books) Ltd, 2003), volume 2, page 1639.
  14. SEBASTIAN SHAKESPEARE POUR LE DAILY MAIL
  15. [https://www.pressandjournal.co.uk/fp/news/islands/6272/north-uist-islanders-meeting-rejects-buy-out/ Les insulaires ont voté massivement contre un rachat communautaire de North Uist
Advertisement