FANDOM


brouillon

.

.

.

.

.

                         Charles Russell de Swallowfield

.

.

.

.

.

Charles Russell 3

Charles Russell de Swallowfield et ses médailles gagnées en Crimée.

Aarusse100

Charles Russell de Swallowfield dans Thom's Directory of Ireland (1878).

Charles Russell de Swallowfield est né le 22 juin 1826, au château de Southern Hill Park, dans le Berkshire, près de Reading et décédé le 3 avril 1883 au château de Swallowfield Park (Berkshire). Il est enterré au cimetière de All Saint's Church (Vault), Swallowfield.


Sir Henry II Russell de Swallowfield est le 2nd baronnet de Swallowfield. Son fils : Sir Charles Russell de Swallowfield (1826 – 1883) est le troisième baronnet. Sir George Russell de Swallowfield (1828 – 1898), autre fils d'Henry II et frère de Charles est le quatrième baronnet. Charles est le fils de Henry II Russell de Swallowfield, Résident britannique de l'État princier autonome de Hyderabad et Clotilde Mottet de La Fontaine, fille de Benoît Mottet de La Fontaine, baron de l'abbaye royalle Saint Corneille, ordonnateur des établissements français des Indes.

En 1852, Henry II Russell de Swallowfield meurt et son fils, Sir Charles Russell, succède comme 3e baronnet et propriétaire de Swallowfield Park (Berkshire).

Par son testament et ses six codicilles, rédigés en février 1856, Charles Russell, son oncle, laisse le principal de son héritage à son neveu, Charles, baronnet et propriétaire de Swallowfield depuis 1852[1].

Charles Russell de Swallowfield est un officier d'armée et un parlementaire britannique.


Charles Dickens, le célèbre auteur d’Oliver Twist, est passionné par les chiens surtout Saint-Bernard. A sa mort en 1870, Bumble est donné à son grand ami Charles Russell. Il est très aimé par toute la famille et vie au château. Selon la femme de son frère, Constance Lennox, petite-fille de Charles Lennox, 4th Duke of Richmond, Bumblea un fils Chops. Ils ont le droit à une pierre tombale à Swallowfield Park, dans le cimetière de leurs animaux de compagnie[2].

En 1883, Charles meurt célibataire et le château et son parc reviennent à son frère George Russell de Swallowfield mari de Constance Lennox, petite-fille du duc de Richmond, depuis 1867.

SES ANCÊTRES ET SES PARENTS Modifier

.


Les Normands et les Strensham Modifier

.

Aaruss1

Russell de Strensham : Burke's Genealogical and Heraldic History of Peerage, Baronetage and Knightage nous dit aussi que les Russell de Douvres sont du Worcestershire et ont le même blason que les Russell de Strensham.

Blason russell

Blason Russell de Swallowfield.

Russell père

Michael II Russell, par George Romney.

Les Russells de Strensham sont d'un ancien lignage normand[3].


La famille de Henry Russell est selon The History of Parliament: the House of Commons, Burke's Genealogical and Heraldic History of Peerage, Baronetage and Knightage et Studies in Peerage and Family History descendante des Russells de Strensham, dans le Worcestershire, établie en Angleterre à la Conquête, dont elle a les armes[4]. Ils possèdent Strensham avant la fin du XIIIe siècle, et représente le Worcestershire régulièrement depuis 1365.


La baronnie Russell de Wytley dans le comté de Worcester (Witley Court et Great Witley), est créée dans le Baronetage d'Angleterre, le 12 mars 1627, pour William Russell (1602 -1669), 1er baronnet de Wytley. Le deuxième baronnet siège comme député de Tewkesbury. Le titre s'est éteint à sa mort en 1705, mais les Russell de Swallowfield sont une autre branche, celle-ci cadette des Russell de Strensham[5].

Michael Russell (1640 - 1719) est un fils puîné, d'un Russell de Strensham, selon Burke[6]. Il est écuyer et coseigneur du Comté de Kent, du fait de son mariage avec une Scott du Kent. C'est aussi un négociant important, selon The baronetage of England, revised, corrected and continued by G.W. Collen. Il se marie, en 1710, avec Hester Scott, fille de Thomas Scott, écuyer. Selon les Annales de Douvres, son beau-père, Thomas Scott, écuyer est maire de Douvres en 1690 et 1691[7]. Ce maire commande des cloches pour Curfew Bell, et vend les trois masses d'armes d'argent.


Michael II Russell (1711 - 1793), leur fils, est écuyer, mais négociant en toiles. Certains aristocrates essaient donc de l'empêcher d'être jurat et en 1755 maire de Douvres. Philip Yorke, 1st Earl of Hardwicke, Lord Chancelier, et George Anson, 1st Baron Anson, l'amiral de la flotte le nomment intendant de la Maison Dieu. Il est l'agent du Victualling Yard, à Douvres[8]. Alumni cantabrigienses: a biographical list of all known students, graduates and holders of office at the University of Cambridge, from the earliest times to 1900 nous dit qu'il se marie avec Hannah Henshaw, fille d'Henry, écuyer. Michael II est réélu maire en 1762[9]. De 1544 à 1830 la Maison Dieu est utilisée (avec sa chapelle St Edmund) comme base de ravitaillement pour l’armée et la marine. Sir George Russell de Swallowfield, petit-fils de Michael II, juge, cherche à siéger à la Maison Dieu et superviser le Département de Victualling.


Henry Russell de Swallowfield est un des fils de Michael II Russell (1711 - 1793).


Article détaillé : Famille Russell de Swallowfield


Le premier Baronnet de Swallowfield, Henry Russell (1812 - 1836) Modifier

.

Henry Russell père

Le premier Baronnet Henry Russell, chief justice of Bengal et propriétaire de Swallowfield Park (Swallowfield and its owners, Charlotte Lennox).

Henry Russell de Swallowfield (1751 - 1836), après d'excellentes études, est nommé Doyen de la Cour de justice du Bengale[10]. Les Russells de Swallowfield, dans le Comté de Berkshire, sont admis dans la baronnie du Royaume-Uni le 10 décembre 1812, à son retour en Angleterre. Son père est admis au Conseil Privé du roi (Privy Council) en 1816.

Russell épouse en 1776, Ann, la fille de John Skinner de Lydd, qui décède en 1780. Henry Russell de Swallowfield se remarie en 1782 avec Ann, fille de Sir Charles Whitworth et sœur du comte Charles Whitworth (1752 - 1825), important diplomate et homme politique anglais, du temps de Napoléon Ier.

Henry Russell de Swallowfield et Ann Whitworth ont onze enfants dont Henry II Russell de Swallowfield, l'aîné, est le deuxième baronnet, et marié avec Clotilde Mottet de La Fontaine est le père deux suivants et l'ancêtre des autres baronnets Russell de Swallowfield et de nombreux membres de l’aristocratie britannique parfois célèbres.


Article détaillé : Henry Russell de Swallowfield

Article détaillé : Henry II Russell de Swallowfield

Ses parents Modifier

.

Il est le fils d'Henry II Russell de Swallowfield (1783 - 1852), 2e baronnet, résident britannique de l'État princier autonome de Hyderabad, et de Marie Clotilde Mottet de La Fontaine († 1872)1. En 1852, il hérite des possessions paternelles de Swallowfield Park, dans le Berkshire, et du titre familial de baronnet.


Article détaillé : Clotilde Mottet de La Fontaine


Sa jeunesse Modifier

.

Charles Russell 2

Charles Russell de Swallowfield jeune officier.


Charles Russell de Swallowfield naît chez son oncle, George Lake Russell et sa tante qui est de la famille des comtes de Limerick, dans l'imposant château de Southern Hill Park, dans le Berkshire, près de Reading.


Aarusse1

Vitrail à l'église All Saints de Swallowfield placé en 1884 par George et ses trois sœurs en souvenir de leurs parents et de Charles, leur frère.

Charles fait des études à Eton. En 1847, il est commissionné aspirant dans le 35e Régiment à Pied (35th Regiment of Foot). Il obtient le grade de lieutenant en 1846, et sert à l’île Maurice. Il rejoint les Grenadiers de la Garde en 1847, et devient « lieutenant et capitaine » en 1853.

Aaruss123

Charles naît chez son oncle, George Lake Russell et sa tante qui est de la famille des comtes de Limerick, dans l'imposant château de Southern Hill Park.

GUERRE DE CRIMÉE Modifier

.

Charles Russell1

Sir Charles Russell de Swallowfield, oncle à la mode de Bretagne de Ernest de Rambaud est décoré, comme son neveu, pour sa conduite héroïque à Inckermann, le 5 novembre 1854.

En 1854, il fait la guerre de Crimée, dans le 3e bataillon des Grenadiers de la Garde. Il est présent à la bataille de l'Alma et participe aux divers combats durant le siège de Sébastopol. Durant la dernière partie de cette période, il est devenu assistant député Quartermaster general pour la 1re division. Fin 1855, il reçoit le brevet de major. En 1857, il est l'un des premiers récipiendaires de la Victoria Cross, obtenue pour bravoure lors de la bataille d'Inkerman (1854). Il est aussi fait chevalier de la Légion d'honneur, et chevalier de l'ordre du Médjidié.

Il est promu au grade de « capitaine et lieutenant-colonel » en 1858 et prend sa retraite de l'armée en 1868.

WILKIE COLLINS (1824 - 1889) ET SES AMIS RUSSELLS Modifier

.


En Italie du temps des parents (1838) Modifier

.

Aarusse6

Scènes des grottes d'Ulysse à Sorrente, William Collins (durant son voyage en Italie avec les Russells).

Aamotte5

Portrait de Clotilde Mottet de La Fontaine, en 1834, par George Richmond.

En septembre 1836, le célèbre peintre William Collins (1788 - 1847) quitte Londres pour le sud de l'Italie, où il reste jusqu'en 1838, avec sa famille, et donc Wilkie Collins (1824 - 1889). Les Russell de Swallowfield sont des nouveaux amis :

Mardi 23 janvier 1838. - Nous sommes allés avec nos compagnons d'hier, sir Henry Russell, Lady Russell et leur fils Henry, à Vietri. De là, dans un bateau, nous sommes allés jusqu'à Amalfi. Le lendemain, nous nous sommes rendus à la vallée des moulins, puis à Ravello, en revenant par Scala. L'ensemble de ce petit tour a été très impressionnant : je n'avais jamais vu de si beaux paysages auparavant: la Vallée des Moulins présente une image à chaque pas; les bâtiments pittoresques, les hauts rochers et les vieux châteaux en ruines sont des plus romantiques : la route de Ravello pleine de beauté et de grandeur.

Contrairement à ce qu'affirment un biographe, Henry Russell c'est Henry II Russell de Swallowfield (1783 - 1852) et pas son père. Lady Russell c'est son épouse, Clotilde Mottet de La Fontaine (1794 - 1872). En 1838 la mère de Henry II Russell de Swallowfield est décédée depuis 25 ans et son père depuis 1836. Leur fils aîné, Henry (1819 - 1847) décède en 1847 au Caire.

Selon Constance Lennox Wilkie Collins va écrire Moonstone du fait de Thomas Pitt (1653 – 1726), gouverneur de Madras, connu sous le surnom de Diamond Pitt car il a découvert et vendu un diamant[11]. Pitt est un temps propriétaire de Swallowfield Park, la demeure seigneuriale des [12].

=== Lettre à Constance Lennox (15 septembre 1866) ==+

Aarusse2

Lettre de Wilkie Collins à Mlle Constance Lennox, 15 septembre 1866.

Près de 30 ans plus tard, en septembre 1866, Wilkie Collins est à Farley Hill Court, à quatre miles de Swallowfield Park, au sud de Reading, pendant environ une semaine. Il retourne à Londres le vendredi 14 septembre 1866, la veille de la rédaction de cette lettre. Il séjourne souvent à Swallowfield Park[13]. Constance Lennox. écrit dans Swallowfield and its owners (Swallowfield et ses propriétaires) :

Wilkie Collins était très intime avec les Russells et est souvent à Swallowfield.

Sir Henry II Russell de Swallowfield (1783 - 1852) est décédé en 1852 et son fils - et pas frère - Charles Russell de Swallowfield (1826 – 1883) est l'héritier du titre. Lui et son jeune frère, George Russell, sont des amis de Wilkie Collins (1824 - 1889).

Lors de cette visite, Wilkie rencontre Constance Lennox qui, peut-être une de ses fans, car elle lui demande une photo. À son retour à Londres, il lui écrit une lettre, et lui envoie trois portraits pour qu'elle en choisisse un :

9, place Melcombe Place Dorset. NW 15 septembre 1866
Chère Mlle Lennox, j'ai envoyé des spécimens de trois différents «portraits de gentleman», dans trois états différents de poses photographiques, à Farley Hill, et j'ai supplié M. Elliot de mettre à votre disposition l'un quelconque des portraits que vous pourrez honorer de votre choix.
Avec les plus gentils souvenirs à tous à Swallowfield, croyez-moi Très vraiment à vous. Wilkie Collins à Miss Constance Lennox.


Constance Lennox épouse George le 5 mars 1867. Wilkie est invité au mariage mais est à Paris. Il s'amuse en participant à un carnaval, rencontre des écrivains, et va au théâtre. Ses proches pensent qu'il est peu probable qu'il soit de retour à Londres à temps pour le mariage de son ami George Russell avec Constance[14].

George Russell de Swallowfield au début de sa vie est membre du Garrick Club. Il devient l'ami de Wilkie Collins, Thackeray, Dyckens, Millais, John Leech et d'autres célébrités. Il conserve leurs lettres, surtout celle de Dyckens[15].

DÉPUTÉ Modifier

.

Russell charles

Sir Charles Russell de Swallowfield député.

Charles Russell de Swallowfield est ensuite Deputy Lieutenant pour le Berkshire, membre du Parlement conservateur pour le Berkshire de juillet 1865 à novembre 1868, et pour Westminster de 1874 à 18821.

Il meurt célibataire le 14 avril 18831 et est enterré dans le caveau familial à All Saints' Church, à Swallowfield. Son frère, Sir George Russell de Swallowfield, lui succède.

Charles Dickens et Bumble Modifier

.

Aaruss125

Saint-Bernard en train de lire... les oeuvres de Dickens ???

Charles Dickens, le célèbre auteur d’Oliver Twist, est passionné par les chiens surtout Saint-Bernard. A sa mort en 1870, Bumble est donné à son grand ami Charles Russell. Il est très aimé par toute la famille et vie au château[16].

Selon la femme de son frère, Constance Lennox, petite-fille de Charles Lennox, 4th Duke of Richmond, Bumblea un fils Chops. Ils ont le droit à une pierre tombale à Swallowfield Park, dans le cimetière de leurs animaux de compagnie[17].

Charles Dickens gravit de col du Saint-Bernard pour se rendre au monastère alors qu'il vit en Suisse en 1846, avec sa femme, ses enfants et son chien. Il a des mots très durs sur les moines, mais est séduit par les chiens du Saint-Bernard.

NOTES ET RÉFÉRENCES Modifier

.

  1. The History of Parliament: the House of Commons 1820-1832, éd. DR Fisher, 2009
  2. The Dog in the Dickensian Imagination, The Nineteenth Century Series, Beryl Gray, Routledge, 2016, ISBN 1317035380, 781317035381.
  3. The Knights Hospitaller of the English Langue 1460-1565. Gregory O'Malley. OUP Oxford, 2005. ISBN 019925379X, 9780199253791.
  4. A Genealogical and Heraldic History of the Extinct and Dormant Baronetcies of England, Ireland, and Scotland, John Burke, Sir Bernard Burke, Édition 2, J.R. Smith, 1844. p.458.
  5. A Genealogical and Heraldic History of the Extinct and Dormant Baronetcies of England, Ireland, and Scotland, John Burke, Sir Bernard Burke, Édition 2, J.R. Smith, 1844. p.458.
  6. Burke's Genealogical and Heraldic History of the Peerage, Baronetage and Knightage, Burke's Peerage Limited, 1885. p. 1150.
  7. ANNALS OF DOVER
  8. Marine, économie et société: Un exemple d'interaction : ravitaillement de la Royal Navy durant la guerre de sept ans, Volume 4 de Sciences, techniques et civilisations du Moyen Âge à l'aube des Lumières, Christian Buchet, Champion, 1999, p.135.
  9. From the Charter of Charles II
  10. All in due time: the collected essays and broadcast talks of Humphry House, Essay Index Reprint Series, Humphry House, Ayer Publishing, 1972, p.588.
  11. Swallowfield and its owners. Russell Constance Charlotte Elisa Lady. HardPress Publishing (24 juin 2013)
  12. Wilkie Collins: A Life of Sensation. Andrew Lycett - Hutchinson (12 septembre 2013).
  13. Wilkie Collins: A Life of Sensation. Andrew Lycett - Hutchinson (12 septembre 2013).
  14. Wilkie Collins: A Life of Sensation. Andrew Lycett - Hutchinson (12 septembre 2013).
  15. Swallowfield and its owners. Russell Constance Charlotte Elisa Lady. HardPress Publishing (24 juin 2013)
  16. The Dog in the Dickensian Imagination, The Nineteenth Century Series, Beryl Gray, Routledge, 2016, ISBN 1317035380, 781317035381.
  17. The Dog in the Dickensian Imagination, The Nineteenth Century Series, Beryl Gray, Routledge, 2016, ISBN 1317035380, 781317035381.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .