Wiki Guy de Rambaud
Modifier la page

Attention : vous n’êtes pas connecté(e). Votre adresse IP sera visible de tout le monde si vous faites des modifications. Si vous vous connectez ou créez un compte, vos modifications seront attribuées à votre propre nom d’utilisateur(rice) et vous aurez d’autres avantages.

Cette modification va être annulée. Veuillez vérifier les différences ci-dessous, puis publier l’annulation si c’est bien ce que vous voulez faire.

Version actuelle Votre texte
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
   
   
Ligne 5 : Ligne 4 :
   
 
'''Bataille de la Berre (737)'''
 
'''Bataille de la Berre (737)'''
  +
   
   
Ligne 12 : Ligne 12 :
 
[[File:Acm115.PNG|thumb|260px|Plan de la Bataille de la Berre.]][[Fichier:Acom22.jpg|thumb|260px|Vallée de la Berre.]][[File:Acm50.jpg|thumb|260px|Le champ de bataille vu de l'Ermitage Saint Victor.]][[File:Acm137.jpg|thumb|260px|Bataille de la Berre (737).]][[File:Acm140.jpg|thumb|260px|Le Château du Castellas à Montredon-des-Corbières, sous les murs duquel a lieu la bataille de la Berre.]][[File:Aea3.png|thumb|260px|Après la bataille.]][[File:Aabp5.jpg|thumb|260px|Les Sièges de Narbonne.]]
 
[[File:Acm115.PNG|thumb|260px|Plan de la Bataille de la Berre.]][[Fichier:Acom22.jpg|thumb|260px|Vallée de la Berre.]][[File:Acm50.jpg|thumb|260px|Le champ de bataille vu de l'Ermitage Saint Victor.]][[File:Acm137.jpg|thumb|260px|Bataille de la Berre (737).]][[File:Acm140.jpg|thumb|260px|Le Château du Castellas à Montredon-des-Corbières, sous les murs duquel a lieu la bataille de la Berre.]][[File:Aea3.png|thumb|260px|Après la bataille.]][[File:Aabp5.jpg|thumb|260px|Les Sièges de Narbonne.]]
   
La '''Bataille de la Berre (737)''' est confondue sans doute par beaucoup d'auteurs avec celle la [[Bataille de Poitiers (732)]] qui entouré leurs récits de beaucoup d'éléments légendaires, sans incidence pour notre propos<ref>''Guerre et société au moyen âge: Byzance-occident, VIIIe-XIIIe siècle'', Volume 31 de Monographies (Centre de recherche d'histoire et civilisation de Byzance, Dominique Barthélemy, Jean-Claude Cheynet, Association des amis du centre d'histoire et civilisation de Byzance, 2010.</ref>.
+
La '''Bataille de la Berre (737)''' est confondue sans doute par beaucoup d'auteurs avec celle la [[Bataille de Poitiers (732)]] qui entouré leurs récits de beaucoup d'éléments légendaires, sans incidence pour notre propos<ref>''Guerre et société au moyen âge: Byzance-occident, VIIIe-XIIIe siècle'', Volume 31 de Monographies (Centre de recherche d'histoire et civilisation de Byzance, Dominique Barthélemy, Jean-Claude Cheynet, Association des amis du centre d'histoire et civilisation de Byzance, 2010.</ref>.
   
   
Ligne 31 : Ligne 31 :
 
[[Charles Martel]], pour la première fois, équipe sa cavalerie lourde avec des étriers. Préparés pour faire face à la phalange franque, les musulmans ne sont pas préparés pour faire face à une force mixte de cavalerie lourde et d'infanterie dans une phalange. La capacité qu'a Charles à coordonner infanterie et cavalerie est inégalée à cette époque et lui permet de faire face à la supériorité du nombre d'envahisseurs, et de les vaincre de façon décisive encore et encore. Certains historiens pensent que la Bataille de la Berre est une victoire aussi importante pour l'Europe chrétienne que la [[Bataille de Poitiers (732)]].
 
[[Charles Martel]], pour la première fois, équipe sa cavalerie lourde avec des étriers. Préparés pour faire face à la phalange franque, les musulmans ne sont pas préparés pour faire face à une force mixte de cavalerie lourde et d'infanterie dans une phalange. La capacité qu'a Charles à coordonner infanterie et cavalerie est inégalée à cette époque et lui permet de faire face à la supériorité du nombre d'envahisseurs, et de les vaincre de façon décisive encore et encore. Certains historiens pensent que la Bataille de la Berre est une victoire aussi importante pour l'Europe chrétienne que la [[Bataille de Poitiers (732)]].
   
[[Charles Martel]] ne prend pas la ville de Narbonne. Les historiens militaires croient qu'il aurait pu la prendre, mais le chef des Francs croit que sa vie touche à sa fin, et qu'il va avoir beaucoup de travail à faire pour préparer ses fils à prendre le contrôle du royaume franc. Le roi Thierry IV vient de mourir, et Charles doit déjouer les intrigues de certains grands aristocrates, ses rivaux. Et puis ses soldats, gorgés de butin, ont hâte de s'en retourner chez eux, jouir des fruits de leur conquête. En outre, le duc aquitain Hunald menace ses lignes de communication avec le nord, afin de le décider à se retirer de la Septimanie et de détruire plusieurs de ses bastions (Béziers, Agde, etc.).
+
[[Charles Martel]] ne prend pas la ville de Narbonne. Les historiens militaires croient qu'il aurait pu la prendre, mais le chef des Francs croit que sa vie touche à sa fin, et qu'il va avoir beaucoup de travail à faire pour préparer ses fils à prendre le contrôle du royaume franc. Le roi Thierry IV vient de mourir, et Charles doit déjouer les intrigues de certains grands aristocrates, ses rivaux.
  +
  +
Et puis ses soldats, gorgés de butin, ont hâte de s'en retourner chez eux, jouir des fruits de leur conquête. En outre, le duc aquitain Hunald menace ses lignes de communication avec le nord, afin de le décider à se retirer de la Septimanie et de détruire plusieurs de ses bastions (Béziers, Agde, etc.).
   
En effet, les Francs brûlent pendant leur retraite Agde, Marguelonne et Béziers pour éviter qu’elles redeviennent des forteresses arabes<ref>''La France et la Méditerranée : vingt-sept siècles d'interdépendance'', Irad Malkin, BRILL, 1990.</ref>.
+
Les Francs brûlent pendant leur retraite Agde, Marguelonne et Béziers pour éviter qu’elles redeviennent des forteresses arabes<ref>''La France et la Méditerranée : vingt-sept siècles d'interdépendance'', Irad Malkin, BRILL, 1990.</ref>.
   
 
Malgré ce repli temporaire la Bataille de la Berre conforte la présence franque sur les bords de la Méditerranée. [[Charles Martel]] revient avec ses troupes et une armée que Liutprand, roi des Lombards, lui envoie. Il va faire le [[Siège de Narbonne]], mais à nouveau ne pas prendre la ville. Toutefois les musulmans ne sont plus présents que dans cette forteresse et une partie des campagnes environnantes.
 
Malgré ce repli temporaire la Bataille de la Berre conforte la présence franque sur les bords de la Méditerranée. [[Charles Martel]] revient avec ses troupes et une armée que Liutprand, roi des Lombards, lui envoie. Il va faire le [[Siège de Narbonne]], mais à nouveau ne pas prendre la ville. Toutefois les musulmans ne sont plus présents que dans cette forteresse et une partie des campagnes environnantes.

Veuillez noter que toutes les contributions à Wiki Guy de Rambaud sont considérées comme publiées sous les termes de la licence CC-BY-SA.

Annuler Aide pour la modification (s’ouvre dans une nouvelle fenêtre)